•  

    Télécharger en fichier PDF pour diffuser

    Un tiers de la production alimentaire mondiale est gaspillé chaque année

    Au moins 25 000 personnes meurent de faim (ou de causes liées)

    CHAQUE JOUR sur la planète

    (chiffres FAO 2008)

    Banquet Rebel & Gratis (sur place ou à emporter)

    Pique nique & partage ta récup – Devant le palais d'injustice

    de Nantes à 13h jeudi 30 avril 2015

    Appel à piller les poubelles !

    En soutien à 3 personnes qui passons en procès après avoir été enfermées plus de 45h (garde à vue) pour avoir « volé » les poubelles d'un Super U. L'un de nous est déjà passée en comparution immédiate et devra subir 105h de travail forcé (TIG), 3 mois de prison avec sursis et l'interdiction de territoire de la commune où s'est déroulée la récup, alors qu'à Toulouse dans le même temps et pour les mêmes faits, des glaneur-euses étaient relaxées.

    La justice complice des banques et gros actionnaires, défendus par nos « représentant-e-s » politiques aussi gloutons (anciens gestionnaires de banques à la tête de beaucoup de gouvernements Européens – Macron en rance france) à l'origines des lois qui nous maintiennent dans leur servitude, nous reproche les « délits » suivants :

    « d'avoir Rue du Souvenir commune de Ligné 44850, entre le 20 octobre 2014 à 21h 00 et le 20 octobre 2014 à 22h00, en tout cas sur le territoire national et depuis temps n'emportant pas prescription, commis l'infraction suivante :

    -Vol par escalade dans un local d'habitation ou un lieu d’entrepôt aggravé par une autre circonstance en l'espèce : la réunion

    Fait prévus par : ART.311-5, ART.311-4, ART.311-1, ART.132-73, ART.132-74 C PENAL

    Réprimés par : ART.311-5, AL.5, ART.311-14 C PENAL

    -Refus de se soumettre aux opérations de relevés signalétiques (Photos, empruntes digitales et ADN) intégrés dans un fichier de police par personne soupçonnée de crime ou délit

    Fait prévus par: ART.55-1 AL 2 C.P.P

    Réprimés par : ART.55-1 AL 3 C.P.P »

    Pour la petite anecdote, les gendarmes (cool n'est pas coutume) nous ont laissé repartir avec le butin !

    Pendant ce temps le gouvernement très charitable, sous couvert de lutte contre ce gaspillage alimentaire révoltant, programme la distribution des invendus à quelques associations, et la destruction des moyens de débrouille et de survie pour les infortuné-e-s, nomades, étudiant-e-s, et autres « zadistes »...

    Les pauvres devront toujours se courber plus, jusqu'à bientôt n'avoir d'autres choix que de se plier aux heures et aux lieux de distribution de repas en villes.

    L’opulence dégueule derrière des vitres de verres et de règles qu'il nous faut briser pour irriguer celles et ceux qui galèrent !

     


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires